25 avril 2020 : joli petit chemin des confinés, dé-confiné…

« Émanciper la vie qui nous traverse, cette vie à laquelle nous devons laisser temps et libre cours » Alain Damasio

J’ai passé un an et demi, du début printemps 2018 à la fin de l’été 2019, dans une joie toute neuve à concevoir, dessiner, designer, réaliser, fabriquer les panneaux signalétiques du Petit Musée des plantes sauvages comestibles dans le Gers. Je partage l’idée de cette création avec mon amie Janine Biasiolo au sein d’une association Berrac Village Gersois.

Ce projet de design qui m’a été confié, ne diffère en rien de l’original que nous avions toutes deux inscrit au concours du Budget participatif gersois organisé par le Conseil départemental, en une rapidité déconcertante, sur le coin d’une table de jardin un jour d’été. Projet sincère, qui porte d’ailleurs comme nom l’indique le numéro d’identification en ligne n°160 voté au suffrage populaire sur le web !

Cahier des charges assez chargé tout de même puisque l’idée originale de ce parcours botanique était de coupler la balade in situ avec un balade sur le web à travers l’utilisation de QR code donnant accès à des fiches et à un site dédié très documenté dédié https://gers160.fr.

J’ai remonté les manches de ma chemise puis au boulot… de la conception à la fabrication du site avec Thierry Duchêne, jusqu’à l’installation dans le froid et la pluie de ce printemps 2020, au tout début de l’épidémie du coronavirus et en compagnie de John, Monique, Thierry, Sébastien et Jeanine l’initiatrice.

A vos masque c’est parti ! https://gers160.fr/?p=1790

La journée culinaire 2020 et l’inauguration du Petit Musée des plantes sauvages comestibles de Berrac n’ont pu avoir lieu et se sont donc ajouté à la liste des évènements culturels annulés ou reportés pendant le confinement occasionné par l’épidémie du Covid 19. De chaleureux témoignages des uns et des autres, des uns aux autres ont quand même animé notre week-end du 25 et 26 avril et réveillé en nous l’envie de se retrouver quand même, ne serait-ce que symboliquement, sur le chemin. Nos reporters, « envoyés spéciaux » Chantal, Jeanine et Marie-Jeanne ont pu s’y rendre tout en observant les règles de distanciation. Entre amis, nous avons pu élaborer un « plan » de dernière minute, pour se retrouver sans être physiquement réunis ensemble et profiter de leurs images, de leurs petites vidéos et d’une discussion rocambolesque sur Whatsapps. De quoi renforcer encore les gestes de solidarité et surtout l’amitié qui anime la vie de notre petit chemin ! 

Visite du chemin et vin de l’amitié sur Whatsapp ! 

Les travaux de communication graphique, un poster du Petit Musée réunissant les plantes et leur QR code, le logo, le papier à entête (qui ont donné lieu à de belles séances de travail en compagnie des membres de l’Association Berrac village Gersois)… sont en attente d’un usage. À moi, à nous, de les utiliser pour servir le Petit Musée pendant l’été touristique. Qu’ils nous fassent se rapprocher les uns et les autres, se rencontrer…

Même si le chemin généreux du printemps n’a pas inauguré nos activités culinaires printanières (la majorité des fleurs et sommités utilisées en cuisine sont prélevées au printemps), il demeurera présent sous le soleil de l’été et verra passer le cycle des saisons pour nourrir notre imagination, nous instruire et nous guider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *