Terre Gasconne, lieux d’émotion

 

Pérégrinations gasconnes

Le  Gers est très reconnaissable par son patrimoine de pierre  au charme irrésistible. Encore une fois, ce fût une chance de pouvoir  exposer une dizaine de grands caissons à Berrac. Le mariage des matières et des supports était réussi. Changeant de place au début pour trouver enfin une bonne place sur la façade de la collégiale, mes tableaux fonctionnaient bien sur les vieilles pierres des grands édifices brunis par la patine du temps. Sur la place centrale, je les avais présentés horizontaux  sur deux cubes contemporains Koziol. Dans le jardin du cloître, sur des lutrins en acier soudé, légèrement inclinés.

 

 

 

 

 

 

Angélique assise et les lys verts , 2 caissons de 2m X 1,10m, formats imposants, ont séjourné contre une voussure historiée du cloître, également  adossés contre un grand pilastre de pierre dans l’axe d’entrée principale des galeries, faisant  apparition dans des touffes de graminées blondes, pile dans l’axe et la perspective du chemin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Devant les allers et venues des touristes, les haltes des randonneurs de St Jacques de Compostelle, les cyclistes ou les exposants conviés au pot de bienvenue, mes nus de beaux-arts ont côtoyé le sacré. 

Résidence

C’est sur les cimaises de mon Gers natal, dans de magnifiques demeures typiques du sud-ouest, que demeurent aujourd’hui mes tableaux. Le simple fait de penser à ces dessins ayant trouvé une autre « famille » me procure toujours autant d’émotion. 

 

 

 

image_pdfimage_print
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *