Projet #160 / Budget participatif Gersois

#160 « Créer un musée naturel des plantes sauvages comestibles à Berrac » !

source du Turon
Chemin du Turon, Berrac
Ballade d’été

Je remercie tous ceux qui ont voté pour notre projet #160 dont le thème culture et patrimoine a passionné non seulement les habitants du canton Lectoure-Lomage mais aussi les amis et les proches disséminés dans d’autres villages, villes ou régions. La nature et la culture du Gers, c’est avant tout mon enfance et mon adolescence mais comme avant, je continue de parcourir à pied ou en vélo tous les coteaux autour de Lectoure, route de Terraube, de Condom, d’Auch et d’Agen. Les petits chemins cyclotouristes du côté de Tané ou de Fleurance sont formidablement balisés et entretenus. Rien n’échappe de la beauté du paysage aux yeux d’enfants que nous avons été mais aussi des adultes que nous sommes devenus, nourris du savoir vivre gersois et fiers de nos origines rurales. La meilleure façon d’en parler c’est souvent de partager autour de recettes culinaires ancestrales ou d’évoquer le climat. Pourtant ce sont aussi de nombreuses manifestations culturelles et occasions festives qui réunissent les gersois autour du patrimoine et se sa conservation qui caractérisent cette région active et réactive. Aujourd’hui Berrac vit pleinement avec son Association Berrac village Gersois. 

Alors que germait l’idée de baliser un site remarquable du village, « Le chemin du Turon », j’ai été pressentie pour le design du balisage du chemin. Avec Jeanine Biasiolo, nous avons toutes deux rédigé avec plaisir et enthousiasme l’annonce du Budget participatif Gersois afin que l’histoire commence, portée par l’association et les idées de tous !

Créer un «Petit musée des plantes sauvages comestibles» sur le chemin du Turon, à Berrac.

Prêle des champs

Le projet consiste à aménager le chemin de Turon avec 35 planches botaniques, au design respectueux de l’environnement, pièces d’un herbier vivant disséminées dans l’espace sauvage. Chaque planche indiquera le nom de la plante, reprendra son visuel et proposera une recette gasconne associée à cette plante.

Création textile J. Biasiolo

Création d’un site hébergé chez OVH dédié au projet, webmaster Thierry Duchêne

Pour enregistrer notre nom de domaine, nous avons foncé au début sur l’injonction « Berrac plantes sauvages ». Puis à y réfléchir, c’est la sémantique du « Musée » qui nous a guidé pour arriver au nom « MuséedesplantesBerrac ». Ce n’est pas un choix innocent. Nous serons sûrs de capter aussi l’attention de quelques visiteurs virtuels cherchant de nouveaux « musées des plantes » au fil de leurs ballades botaniques sur le web. Il y aura des actualités, des évènements, une bibliographie, les sites amis et les liens sociaux, une cartographie de Berrac, imprimable.

Le rosier d’Angélique, fête d’été

Un onglet spécial pour chaque partie du Petit Musée et de ses artistes

Il s’agit bien en effet d’un « Petit Musée… », avec des oeuvres : celles de la nature au fondement de la biodiversité de nos chemins, celles des nombreux peintres de Berrac et de La Romieu, celles des cuisiniers de plantes sauvages et comestibles, celles des artistes participants à ce beau projet « nature-culture » au sens propre et figuré. J’espère bien sûr, à ma manière, rendre honneur à ce musée et contribuer à sa réussite. Nous pourrons créer une rubrique pour déposer des dessins de plantes; chaque visiteur sera invité à nourrir une banque d’images visibles sur le site.

A quoi ressemblera une balise ?

À un piquet de bois (acaccia dans un premier temps) comportant un panneau en aluminium vertical, allongé « comme une tige », déclinée de toutes sortes de vert (vert amande, vert jade, vert bouteille, vert citron, vert olive, vert menthe, vert argenté, etc.). Ce petit « tableau » sera placé à proximité de la plante. Il sera proposé de retrouver sur le site toutes les plantes du chemin, au fur et à mesure de la ballade, grâce à un QR code installé sur chaque panneau et correspondant à chaque plante.

Cuisine sauvage, « Champagne aux fleurs de sureau câpres de pissenlis, tissage de fleurs »…

Des onglets permettront de retrouver le nom botanique de la plante sauvage comestible, une planche botanique, des éléments de cartographie et de localisation, et bien sûr des recettes pour apprendre à les cuisiner, et pour finir des références artistiques et des textes fondateurs.

À quoi ressemble un QR code ?

C’est un code-barre en deux dimensions (ou code matriciel) constitué de modules noirs disposés dans un carré à fond blanc dont agencement définit l’information que contient le code. 

Exemple de QR code proposé par google dans son explication Qu’est-ce qu’un QR code

CONCOURS « c’est vous l’artiste »

LE PETIT MUSÉE NATUREL DES PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES : c’est vous l’artiste !»

En résumé :

Sur le Chemin du Turon à Berrac, une trentaine de balises verticales, panneaux en forme de totem, jalonneront le sentier. Sur chacun d’eux, se trouveront les éléments suivants pour chaque plante :

1 / le nom scientifique ou usuel
2 / la fiche botanique pour l’identifier, la reconnaître
3 / un QR code associés à des données complémentaires (recettes, usages, etc).
4 / des reproductions miniatures d’oeuvre d’arts contemporaines (peinture, dessins, sculptures, objets, installations) qui vous plongerons dans son univers.

PARTICIPATION AU CONCOURS :
« C’est vous l’artiste ! ».
Envoyez vos oeuvres
au plus vite.

A l’instar de la nature, qui use de toutes les correspondances de
formes, de couleurs, de textures, de tailles, de couleurs,
représentez librement une ou plusieurs des plantes suivantes :

pâquerette
plantain lancéolé
vesce ou gesse
tamier
gaillet grateron
alliaire
rumex
géranium herbe à robert
sureau noir
lierre terrestre
bourgeons de ronce
ortie dioïque
ache des marais
menthe suave
lamier
presle
coquelicat
moutarde
fragon
pissenlit

Technique libre, format carré 20 X 20 ou format rectangle 20 X 30. Les oeuvres non sélectionnés pour figurer sur les panneaux seront éditées sur le site.

image_pdfimage_print
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *